Créer mon blog M'identifier

Bobo, écolo quand ça m'arrange, part 2 : Dans ma salle de bain

Le 12 mars 2014, 11:48 dans Humeurs 0

 

J’essaie de me la jouer nature mais comme vous l’aurez deviné, il y a encore du chemin …

J’utilise pas le khol venu de là-bas car attention c’est du plomb …mais j’achète un elyner d’une marque cosmétique qui se vend chez carrouf et j’sais pas ce qu’il y a dedans bon ça me fait des jolis yeux de biches, c’est le principal !

-  Depuis plus de 10 ans j’utilise la pierre d’Alun et du savon d’Aleph mais je me demande encore si l’alun c’est pas quand même de l’alu mais en tout cas pour moi c’est efficace avec les odeurs.  Et le savon d’Aleph avec cette guerre civile c’est encore à Aleph qu’on le fabrique ????

-       - J’utilise le liniment pour me démaquiller puis pour adoucir encore plus, l’eau de rose pour la peau et de bleuet pour les yeux, bio de chez Monop…mais j’achète ce gel désincrustant chargé de zinc et autres trucs mais sinon les pores sont bouchés !

-       - J’ai un abonnement chez bodyminute, j’y vais plus, je file 9,90 € par mois pour rien et je ne parle pas de la politique sociale là dedans et les produits ???

Donc je m’épile avec de la cire et j’avoue que pour les jambes que quand il fait beau…Je me fais le maillot mais juste les côtés, car avec la cire niet trop mal et le rasoir, j’ai essayé il y très longtemps à l’adolescence et j’ai fini les deux jambes en l’air chez la dermatologue car j’avais chopé une infection au niveau des lèvres avec antibio pour combattre tout ça. Donc niet. Plus jamais ; basta ; et puis c’est quoi encore cette mode de vouloir nous rendre pubère ???

-      - Enfin plus de shampooing depuis deux mois et là j’en suis à un no poo tous les 15 jours avec lavage à l’eau une fois par semaine. Je suis ravie…J’ai des repousses au niveau du front ; comme ma fille !!! mes cheveux sont brillants (pas de gras je veux dire !!!) souples et beaux. Je suis ravie de ce choix et ravie d’avoir jeté mon shampooing. Pas de pellicules et moins de cheveux blancs. Pour la colo, j’hésite entre la colo bio ou le henné. Faut faire un choix…

Bon, je file ma recette de No poo

-Brossage avec brosse douce et peigne en bois deux fois par jour

-lavage à l’eau 1 fois par semaine

- tous les 15 jours : grand lavage et soin autour d’un bon bain pour s’occuper de son corps aussi…

- d’abord un masque pour cheveux avec : 2 jaunes d’œufs, 2 cuillères à soupe de miel, 1 cuillère à café d’argile verte, 1/2citron, 4 cuillères à soupe d’huile d’olive et 1 cuillère à café d’huile d’amande douce. Tu mélanges bien tout ça et tu appliques au pinceux à teinture sur tes racines et tes pointes. Tu mets une serviette chaude (passée au micron onde) et tu lis un bouquin ou un magazine ou tu vas sur hellocoton pendant 30 minutes. Tu te rinces à l’eau tiède : déjà tu vois que tes cheveux sont magnifiques…

- Tu prépares ton bain avec ce que tu veux dedans, moi c’est huile d’amande douce et eau de rose…Tu rentres dedans, tu t’occupes de rien : pas de bébé pas de devoir, pas de bruit !!! tu branches ta musique préférée mais douce tu la choisie. Tu t’appliques un masque sur ton visage type argile verte pour moi et tu laisses pas sécher sinon ta peau le sera aussi…

- Lavage des cheveux avec deux cuillères à soupe de bicarbonate de soude dissoutes dans 4 cuillères à soupe d’eau chaude. Tu laisses poser 5 minutes et tu rinces dans ton bain, c’est bon aussi pour le corps le bicarbonate !!!Une fois ton bain fini, tu vas rincer tes cheveux avec un verre de 25cl d’eau tiède avec 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et 3 gouttes d’huiles essentielles; moi c’est du Ylang Ylang. Rincage rapide avec eau tiède et t’es la plus belle du monde et ça finit toujours par un gros calin avec zhom tellement t’es belle et détendue…

Bon pour le bain, c’est pas très écolo hein ? mais comme je suis bobo-écolo- quand ça m’arrage, j’ai pas de problème…

Bobo, écolo quand ça m'arrange, part 1 : Dans mon assiette

Le 5 mars 2014, 11:16 dans Humeurs 2

 

 

Je vais vous parler de mon côté « bobo écolo quand ça m’arrange ». Titre que je m’affuble volontiers tant je suis incohérente un peu, beaucoup, à la folie :

- Je vais à la biocoop car bio et équitable sauf à la fin du mois quand j’ai plus de tune, je me retrouve à acheter les légumes bio chez carrouf. Il y a bien l’abonnement à une AMAP mais m’obliger à manger les mêmes légumes durant un certain temps ça me gonfle rien que d’y penser !

- J’essaie d’acheter des fruits et légumes fabriqués en France mais je ne renonce pas à un joli ananas, ou des mangues et quand je vois des raisins hors saison, il m’arrive d’en goûter chez le primeur mais jamais d’en acheter; oui à la biocoop ils n’en vendent pas… je me force à ne pas acheter des tomates hors saison mais quand j’ai une envie d’une omelette à la tomate c’est pas avec une boite de conserve que je vais pouvoir m’en sortir et je ne m’organise pas pour en congeler durant la saison…(je me force à ne pas y penser, à cette omelette à la tomate, là maintenant...)

- J’ai une yaourtière et malgré qu’on adore ce goût hyper bon, j’en fais pas souvent et avec du lait entier premier prix des grandes surfaces et devines ???avec un yaourt premier prix acheté en grande surface aussi et même pas bio !!!!

- Je n’achète pas d’eau minèrale mais j’adore l’eau pétillante et je refuse de m’acheter une Xième machine pour en faire (expresso, robot, sorbetière etc…j’ai plus de place sur mon plan de travail !) donc je me trimballe encore avec mes bouteilles vertes d’eau avec des bulles

- On fait des plats équilibrés mais je craque (maxi 2 fois par an) aussi pour un de ces trucs bien gras découlinant de sauce en tout genre de la junk food parce que je trouve ça bon quand même !!!

- Je décide de composter mais comme ça fait venir des moucherons dans ma cuisine, j’arrête souvent et j’ai un joli composteur dans le jardin : tu ouvres il n’y a rien dedans et j’achète du compost chez les grands jardiniers.

- Je sucre avec du sirop d’agave mais j’utilise du sucre raffiné pour mes préparations maison

 

- Enfin, je vous parle de mes confitures … d’abricot. Je vais au marché faire le plein de fruits français en saison mais ils sont à coup sûr chargés de  pesticides… Je ne peux me passer de ma  confiture maison faite by myself mais j’étale chaque matin perticide et sucre raffiné...

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/24/pesticides-les-10-fruits-et-legumes-les-plus-contamines_n_3148055.html

 

 

Mon expérience sans shampoing ou la redécouverte de ma culture d’origine !

Le 23 février 2014, 11:14 dans Humeurs 6

 

Suite à ma grossesse, mes cheveux très beaux au demeurant, se retrouvaient par poignées dans toute la maison. Salle de bain, lit, canapé, cuisine (beurk dans la soupe !) mais aussi sur la petite princesse. D’ailleurs le médecin m’a alerté sur les risques de nécrose si mes cheveux s’enroulaient sur ses petits orteils !

En suivant certains blogs (eclectik girl) j’ai découvert le no poo. Quesaco ? Et bien une méthode pour nous délester de ces détergents chimiques que l’on utilise sur la tête et qui à force des lavages rendent nos cheveux de plus en plus gras.
Au détour de mes virées sur Hellocoton, je découvre cette méthode pleine de bon sens : et si on revenait aux bons produits naturels et surtout je me suis rendu compte que ma maman m’a transmis bon nombre de produits naturels aujourd’hui utilisés et très à la mode et qu’on achète à prix d’or sur les sites spécialisés.
Je me souviens que petite (non, non je ne suis pas si vieille que ça !!!), je rinçais ma longue chevelure avec un œuf et du vinaigre. Je me souviens aussi avoir mis du henné durant des années et que ma mère me faisait le dimanche un masque à l’huile d’olive et aussi au ghassoul. Mais en grandissant, ado rebelle chargée de l’amphétamine consommatrice,  je trouvais que l’huile puait, que le ghassoul m’asséchait et que le henné ne colorait pas assez !!! Mais surtout, je crois que c’était avant tout du à un rejet de cette tradition de la bas, tu sais de l’autre côté de la méditerranée.
Oui, quand on a envie de ressembler à ses petites camarades de classe, on ne met pas ces trucs barbares sur la tête !
Mais aujourd’hui, aussi sensible que je suis-tu sais la bobo écolo quand ça m’arrange- je viens juste de me rendre compte que cette transmission culturelle que nous avons toute reçu, parfois pour de mauvaise raison, je l’ai rejeté.
Mais pourquoi j’ai, pour ce dieu consommation préféré, cédé à l’Oréal et ces pubs accrocheuses photoshopées, pourquoi pour ne pas me différencier j’ai rejeté tout ce qui me liait à ma culture d’origine, celle qui m’apprenait à utiliser les bienfaits de la nature ?

Et bien, je viens de me rendre compte que sous un geste anodin de ne plus utiliser de shampooing,  je viens de renouer avec un petit pan de ma culture d’origine rejeté à cette période ingrate de ma jeunesse, l’adolescence… et peut être un peu aussi pour m’intégrer.  

 

 

Voir la suite ≫